Merci à Sprayboutic !!!!

L’année dernière Sprayboutic m’avait apporté son aide pour ma participation à l’UTMB, où j’avais terminé 244e sur 2537 coureurs au départ, et aujourd’hui l’entreprise à décider de me soutenir pour ma participation à une course format XXL , la Swisspeaks 360, un ultratrail en Suisse de 360 km et 24000 m de D+, au mois de septembre.

Merci beaucoup à Sprayboutic sans qui de tels objectifs seraient pour moi difficilement gérables.

Notre partenariat m’a permis de tester quelques uns de leurs produits… avec grande satisfaction !

Pour exemple, nous sommes régulièrement ennuyé pas des mites, qui ont une grande attirance pour les vêtements de madame, ce fut donc une bonne occasion d’utiliser le TRAITEMENT ANTI-MITES qui  a une action immédiate sur les insectes adultes mais qui va aussi détruire les oeufs et les larves, et ça marche !

Ce produit fait partie du PACK COMPLET ANTI-PARASITES D’INTERIEUR.

https://www.sprayboutic.com/accueil/7553-pack-complet-anti-parasites-d-interieur-ref-8027-3328680080271.html

 

 

 

 


Sprayboutic : nouveau sponsor pour mon UTMB.

La bonne nouvelle est tombée cette semaine.

Tout a débuté il y a plus d’un mois alors que je cherchais une bonne peinture pour la voiture de Romain, mon beau-fils. Je suis allé sur le site de Sprayboutic.com, un site de vente en ligne d’aérosols.

Ils ont un grand choix de peinture de retouche automobile (teintes AFNOR, RAL, galvanisation à froid, peinture haute température…) et Romain a pu trouver la teinte qu’il lui fallait parmi les marques proposées: Motip, Auto k, Ront Production…

Je crois vraiment que leur nuancier est le plus fourni de tous les sites que j’ai visités, impossible de ne pas trouver sa couleur.

Finalement j’ai passé une première commande.

J’ai reçu mon produit rapidement et il est tout à fait conforme à nos attentes.

Résultat on a passé une deuxième commande, et j’en ai profité pour laisser un message afin d’expliquer ma passion pour l’ultratrail et ma recherche de sponsors… » qui ne tente rien n’a rien ».

Quelques emails plus tard, le partenariat est validé ! Un grand merci à eux !

N’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site à l’adresse suivante : https://www.sprayboutic.com/

D’autant plus que la plupart de leurs produits sont made in France, et je les recommande à tous les utilisateurs qui veulent obtenir un résultat professionnel à la maison.


Test des KALENJI KIPRACE 3 TRAIL.

Ma pratique de l’ultratrail devient tellement onéreuse que je suis obligé de chercher par tous les moyens à faire des économies. Pour la toute première fois, je vais donc tester des chaussures Décathlon, une fin de série payée seulement 55,99 euros.

Mes parcours « de santé » sont effectués dans les Dentelles de Montmirail, des sentiers particulièrement rocailleux… très usants pour les chaussures.

Je rajouterai un petit commentaire après chaque sortie, sachant qu’en ce moment je cours 5 fois par semaine.

-25/04/17 , 18 km, 710 m de D+, 2h12 : Premières sensations…positives ! Tout d’abord, les chaussures sont légères, et donnent plutôt envie de courir. D’ailleurs, avec mes 75 kg, je suis surement limite pour ce modèle. L’accroche est très bonne sur terrain sec, sur les rochers, je me suis senti à l’aise en descendant dans les pierriers, et finalement j’ai assez rapidement oublié les chaussures, ce qui est bon signe.

De retour à la maison, les chaussures sont encore intactes ! Très bien, faut que ça dure. la suite dès demain.

-26/04/17, 19 km, 701 m de D+, 2h16 : les conditions étaient un peu différentes, car il a plus toute la nuit. Aucun problème, bonne accroche sur les pentes humides, au niveau des vignes la terre pouvait parfois coller aux semelles, mais ça n’a rien d’exceptionnel . Toujours aucun échauffement, ni d’ampoules… Bilan encore positif après 2 jours.

-27/04/17, 18 km, 694 m de D+, 2h07 : aujourd’hui quelques km plus roulants sur un chemin DFCI, encore de bonnes sensations, même en descente car les semelles offrent une bonne protection au niveau de la plante des pieds, malgré mon poids et la légèreté des chaussures…

-28/04/17, 24 km, 1112 m de D+, 3H13 : sortie un peu plus longue, rien à signaler… je cours, je marche sans penser à mes Kiprace. Dernier test demain.

29/04/17, 21 km, 935 m de D+, 3h00 : dernière sortie de la semaine, et toujours de bonnes sensations avec ces chaussures.

 

Après 100 km, 4000 m de D+ en quasi 13 h de pratique, dans les Dentelles de Montmirail, je suis vraiment bluffé par ces chaussures. Tout d’abord car elles ont parfaitement fait leur travail sans que je ne me pose de questions, ce qui n’est pas le cas avec toutes les chaussures !! J’ai passé une très bonne semaine d’entrainement sans aucune blessure au niveau des pieds, des chevilles, des tendons d’Achille, sans aucune gène, sans ampoules, j’en conclue donc que les chaussures me conviennent parfaitement.

Pour un premier achat de chaussures chez Kalenji je suis donc plus que satisfait. De plus, et c’est surtout là le plus étonnant, esthétiquement elle n’ont presque pas bougé , le mesh est intact, et on peut juste deviner un tout petit début d’usure sur les crampons à peine visible. Alors que j’ai déjà explosé certaines semelles après deux ou trois descentes dans les pierriers !

18/05/17: depuis la fin de ce test je continue à utiliser mes Kiprace, mais j’alterne aussi avec d’autres chaussures de trail. Afin de faire un test vraiment complet j’ai décidé de rajouter les km courus avec les Kalenjis … pour aller jusqu’au bout !!!!!!

13/05/17: 26 km

17/05/17: 29 km

18/05/17: 17 km            R.A.S

03/06/17: 35 derniers kms de la 6666, RAS . Après avoir couru les 85 premiers kms avec des chaussures « plus lourdes » j’avais opté pour finir avec mes Kiprace plus légères, très bon choix !

21/06/17: 14 km, à partir de cette sortie, j’ai remplacé les semelles d’origine par des semelles http://sorbothane.fr/

06/07/17: 10 km

07/07/17: 10 km

 


Garmin 310 XT, ultime hommage !

En ce mois de décembre 2015, je tenais absolument a écrire un petit texte au sujet de mon Gps Garmin 310 XT. J’imagine que vous ne devez pas comprendre ce désir, à un moment où Garmin a déjà sorti bon nombre de successeurs à ma montre, dont entre autres les Fénix qui en sont à leur 3e version.

La réponse est simple, depuis quelques semaines, ma 310 se meurt, semaine après semaine elle tient de moins en moins la charge, je dois absolument la brancher avant chaque sortie… Ce constat est bien triste mais en vérité il me rend très heureux, et très fier d’avoir acheté ce produit high-tech, car à une époque où on parle beaucoup d’obsolescence programmée, ce qui nous entraîne sans arrêt à râler, à critiquer, je me suis senti obligé de dire haut et fort que cette 310 XT est un superbe produit, c’est rarissime aujourd’hui voilà pourquoi il faut en parler !

Je me permets de montrer ce petit tableau pour justifier mon discours :

Garmin 310XT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme vous pouvez le voir, ma 310 m’accompagne depuis le 25/01/2010 et a fonctionné 1311 heures, dans des conditions régulièrement difficiles, en été comme en hiver !!! Et sa vie n’est pas encore terminée, son coeur peut encore battre … quelques semaines, peut-être même quelques mois …

Je tenais donc sincèrement a remercié la Société Garmin pour la qualité de cette 310 XT ! J’en ai fait bon usage, et elle va vraiment me faire défaut…

Je suis honnête, j’aimerais beaucoup que Mr Garmin lise mon article !!! Je crois encore au Père Noel…

 


Test : Produits Nuxe Men.

Depuis quelques semaines j’ai testé 3 produits de la marque Nuxe, plus précisément de la gamme Nuxe Men.

Courir des heures dans les montagnes est une passion, mais il y a bien un moment où il faut savoir prendre soin  de soi, c’est d’ailleurs une des clés de la  réussite. Voilà donc 3 produits que nous utilisons tous, nous les  hommes, mais mesdames vous pouvez lire, ce sera une bonne idée de cadeau pour votre  moitié.

Tout d’abord un gel de rasage anti-irritations, qui va tranquillement se transformer en mousse, ce qui est pour moi nettement préférable aux bombes qui vous remplissent de suite la main d’une tonne de mousse, le produit est super agréable, et il sent bon !

Ensuite un gel douche multi-usages qui lui aussi se transforme en mousse en quelques secondes, et pour un traileur c’est le top pour un lavage de la tête aux pieds, et de plus sincèrement j’adore ce gel  pour une raison commune à ces 3 produits, son parfum, ayez confiance mesdames, vous pourriez vraiment apprécier que votre homme utilise ce gel douche…

Et pour finir un gel multi-fonctions hydratant, très fluide, qui pénètre  rapidement la peau , je pense que ce gel est réellement de bonne qualité après ces semaines d’utilisation, et vraiment indispensable quand on a passé des heures sous le soleil à pratiquer son activité favorite.

Comme vous l’avez compris j’ai beaucoup apprécié ces produits Nuxe Men, donc, amis sportifs, à découvrir……….


Test de la caméra Bullet HD Pro 2.

J’ai réalisé en deux sorties un petit test de cette caméra sport. Sincèrement plutôt satisfait car l’appareil qui ressemble à une « mini-torpille » est léger, tient bien dans la main, avec sa dragonne de sécurité, bien qu’en vérité l’objet semble déjà vraiment solide. Je l’ai utilisé en mettant en place le système de fermeture avec un joint en silicone, ce qui rend la caméra totalement étanche… en trail tout est possible. Par contre dans cette configuration là, le micro ne sert plus à rien.

Pour ce qui est de la qualité du film, comme vous pouvez le constater l’image bouge un minimum, mais ça passe, j’ai essayé en accélérant sur des descentes, en courant vite sur des escaliers et le résultat me convient largement.

C’était aussi l’occasion de  faire un clin d’oeil à mon plus » vieux client », en années de coaching… avec qui on s’entraine pour préparer le Lyon Urban Trail, lui sur 23 et moi sur 36. On commence cette prépa ensemble, mais il devra la finir tout  seul, ou avec quelqu’un d’autre, car mi-mars je serai dans le Vaucluse, pour enfin débuter mon activité de coach sportif à Carpentras, à Beaumes de Venise… courage Guillaume !!!


Mizuno Wave Creation 12

Raphael Cochetel Coach sportif à Vaison la Romaine Depuis le début de l’année 2012, je me consacre avant tout au trail, et j’espère bien l’année prochaine pouvoir encore plus prendre de plaisir à pratiquer cette discipline, mais c’est tout d’abord vers le marathon que je m’étais tourné, d’où mon envie d’écrire ces lignes au sujet des chaussures que j’utilisais et que j’utilise toujours aujourd’hui lorsque je cours sur route.

Lorsque j’ai décidé en 2010 de me préparer pour les 42,195 km je savais bien que je devrais investir dans une bonne paire de chaussures, je me suis renseigné au mieux et j’ai fini par choisir un peu au hasard tant les produits et les marques sont nombreuses, une paire de Mizuno Wave Creation.

Ce fut ma première paire Mizuno et depuis j’en ai rachetées 3 autres, sur la photo à droite la plus vieille, au milieu celle que j’utilise aujourd’hui et à gauche une paire neuve qui attend son heure, la plus vieille manque à l’appel, on ne peut pas tout conserver…

Pourquoi cette fidélité ? Je répondrais tout simplement par la question, pourquoi changer, lorsqu’on a l’impression d’avoir trouvé la paire idéale ? J’ai fait trois marathons, en moyenne, en 4h00, à un poids de l’ordre de 75 kg. Je pense sincèrement que ces chaussures correspondent à mon niveau et à mon poids, bien que pour profiter à 100% de leur dynamisme il faudrait que je cours plus vite, elles sont ainsi beaucoup plus performantes sur un semi-marathon où je peux atteindre les 12,5 km/h de moyenne. Sur marathon, je vais surtout apprécier leur confort et leur amorti, en ce qui concerne mon travail, elles sont aussi parfaites lorsque je cours avec mes clients… des chaussons de running…

Pour les coureurs plus légers, je ne crois pas qu’elles soient très intéressantes, mais pour les 75-80 kg, je peux conseiller sans craintes !!!

 

 

 


T-shirt Running Gore Mythos Thermo Homme

Tenue Gore Raphael Cochetel coach sportif dans le VauclusePour mon dernier trail, j’ai longuement hésité quant à ma tenue vestimentaire, je savais que la course débutait à 23h, durerait peut-être 12h, et par une température proche de 0 degré.

Ma hantise était finalement d’avoir trop chaud durant les premières heures, donc de beaucoup suer pour ensuite avoir froid …voire très froid…

Normalement pour des températures froides beaucoup de coureurs recommandent 3 épaisseurs, ce que je fais fréquemment pour des sorties de 1 ou 2 heures. Mais à chaque fois, même si mes tenues sont sensées être assez techniques, je me retrouve trempé de sueur.

J’ai donc décidé de mettre dans mon sac à dos une veste coupe vent, et je suis parti simplement avec une première couche Odlo qui a souvent fait ses preuves plus une deuxième couche Gore, que j’avais juste testée une fois auparavant, ce n’est pas un exemple à suivre.

Quoiqu’il en soit j’ai vraiment fait le bon choix avec ces deux produits, car durant mes 10h45 de course, je n’ai jamais eu trop chaud ou jamais trop froid… pour être clair soit je me sentais parfaitement bien, comme on peut l’être en t-shirt à 15 degrés, soit j’avais un petit peu froid, très légèrement, mais en ce qui me concerne ça ne pose pas de problème, ce n’est pas une sensation insurmontable. Moralité avec seulement ces deux épaisseurs j’avais choisi l’équipement idéal pour affronter des conditions climatiques froides… car il est certain que bon nombre de coureurs sont tombés dans le piège de la 3e couche, ce qui les a fait trop suer, d’où une déshydratation précoce, ou alors pire encore, cette sueur a entrainé une chute de la température corporelle…

Bien sûr nous ne sommes pas tous identiques face au froid, c’est pour celà qu’il faut s’entrainer en testant parfaitement les tenues avant de faire son choix vestimentaire pour chaque course. Je suis donc bien content de mon investissement…car chez Gore… ça n’est pas donné…

Pour info, le gagnant de l’Origole, HAMELINCK Wouter, a couru en short et en tee-shirt !!!!!!!!!!! Mais lui, il vient d’une autre planète !!!

 

 


MIZUNO WAVE HARRIER 3

Voilà mes petites chaussures qui, pour l’instant correspondent au mieux à mes besoins… Actuellement j’use ma deuxième paire, et je vais bientôt en commander une troisième. Pourquoi ? Simplement parce que ce sont de vrais chaussons, légers, avec de gros crampons qui accrochent bien sur des terrains gras, et surtout elles m’ont accompagné 72 bornes sur le trail de l’Infernal dans les Vosges, sans aucun souci. Je les conseille vraiment sur des courses où le sol est constitué de terre, dure ou molle, sêche ou humide… pas de problème non plus en côte ou en descente, on se sent vraiment à l’aise dans ces chaussures, même l’amorti est très respectable.

Par contre, je les ai testées sur le Mont Ventoux, aussi entre Vaison la Romaine et le Crestet, et là, sur de la rocaille, des pierriers, elles restent toujours au top, mais leurs semelles sont en gomme très tendre, résultat, j’ai bien usé, limé, quelques crampons, surtout en surfant sur un éboulis… c’était très sympa, mais arrivé en bas j’avais perdu quelques mm de pneumatiques.

Utilisées sur les bons parcours elles sauront toujours vous satisfaire.

 

-Petit ajout le 15/12/12: j’ai bien sûr utilisé ces chaussures durant le Trail de L’Origole, bouclé en 10h45mn, et je reste persuadé d’avoir fait le bon choix car la qualité et la grosseur des crampons m’ont permis de rester « debout dans la boue » !!! et d’accrocher une 25e place.

Nouvel ajout le 07/01/13: Comme prévu… et pour montrer que je ne suis pas un menteur… j’ai bien commandé et reçu ma nouvelle paire, elle va attendre encore un peu sa première sortie histoire d’user encore les deux autres, bien que la bleue ait les crampons en fin de vie.

IMG_1832 - Copie                                                     IMG_1836 - Copie

 

 


Salomon XA Pro 3D ULTRA

 Je viens d’acquérir cette semaine ma première paire de chaussures Salomon, hé oui…certains font de la résistance.

En vérité j’ai craqué suite à une super promo sur le net,  81 euros, frais de port compris.

Première constatation, lorsqu’on sort ces chaussures de la boite, on a l’impression de trouver deux sabots, en forçant un peu avec les mains on se rend compte tout de même que la chaussure n’est pas entièrement rigide et que la semelle peut se courber, ouf…

Les chaussures s’enfilent très facilement, il faut ensuite utiliser ce système de serrage rapide qui à première vue ne me semble pas sécurisant, j’ai peur que le petit cable s’effiloche et se rompt à l’usage, l’avenir nous le dira, j’espère me tromper. Par contre, j’ai pour habitude de peu serrer mes chaussures sur la partie basse, et de plus les serrer sur la partie haute, là, c’est impossible, le cable est fin, il coulisse bien dans les oeillets donc impossible d’avoir une tension différente entre la partie haute et la partie basse…

J’ai ensuite testé la paire sur un parcours plutôt plat, juste quelques courtes montées, l’ensemble sous la pluie, donc avec des sentiers très boueux, je suis parti sans but précis, et ai finalement couru 13 km. Au début, c’est clair, j’ai retrouvé la sensation de sabots…mais ceci s’est atténué après 2-3 bornes, d’ailleurs pour une première sortie, j’ai rapidement oublié mes nouvelles chaussures. Jusqu’à ce que j’arrive sur un petit coteau près de l’hippodrome de Vincennes, je me suis engagé sur un sentier bien pentu, bien boueux, résultat une dizaine de pas, et je me suis retrouvé sur le c–, une vraie bonne glissade…, peut être qu’avec n’importe qu’elle autre chaussures je serais aussi bien tombé, enfin, ça calme…J’ai ensuite fait plus attention, et le reste du parcours s’est déroulé sans problème, je me sentais même plutôt bien dans ces shoes. J’ai ressenti largement assez d’amorti, je les ai trouvées plutôt dynamiques lorsque le parcours était plat et un peu moins gadouilleux… De retour à la maison, j’ai aussi été très content de la protection du gore-tex, ayant couru sous la pluie, sur des sols très humides, je suis rentré les pieds au sec, et aussi sans ampoules ou blessures, je précise que j’avais pris la précaution de bien me pommader les pieds au départ avec de la crême anti-frottements. Je suis juste un peu déçu quant aux parties pentues et grasses où là, les chaussures fixent la boue et deviennent incontrolables… mais c’est un gros problème pour beaucoup de modèles.

Ayant encore quelques km à courir pour cette semaine, je suis reparti dès le lendemain pour refaire, par hasard, de nouveau 13 km, le terrain était encore un peu humide, mais il ne pleuvait pas, du coup, les chaussures ont eu un meilleur comportement, et je les ai encore plus rapidement oubliées, pas de grosses critiques à faire lors de cette deuxième sortie, plutôt même un bon sentiment, après, je ne peux pas savoir comment ces chaussures se comporteront sur une distance plus longue, mais je pense que sur des chemins plutôt secs à légèrement humides, se sont de bonnes chaussures. Il me restera à les tester sur des zones comme le Mont Ventoux où le sol peut être très sec avec beaucoup de pierriers… ce sera dans quelques mois, lorsque je serai installé dans le Vaucluse.